Mtoro Chamou

Écrit par le 26/05/2016

 

Originaire de LABATTOIR ce jeune homme a à son actif 4 albums et un nom qui pèse du poids.
Alors qu’on n’attendait rien de lui, M’TORO CHAMOU nous proposa KAZA NGOMA en 1998. Vu cet effort MAYOTTE se préparait à accueillir l’artiste sur ses scènes locales. Mais ce dernier nous dit qu’il ne rentrerait à MAYOTTE qu’après la sortie de son 2éme album. Qui sort en 1999, RETOUR AUX SOURCES qui lui valut sa place sur MAORE 2000. Ce même album s’écoute de bout en bout sans avancer aucune piste (Conseil d’ami). Alors que certaines mauvaises langues propager la rumeur selon laquelle M’TORO CHAMOU était devenu fou, mais CHAMSSIDINE Mohamed de son vrai nom, nous rassure avec la sortie de M’LANGO (Juillet 2002) son dernier né. Où on retrouve M’TORO CHAMOU comme seul maître à bord :Auteur, compositeur,interprète et à l’arrengement. Un album qui se veut vouer à l’exportation. Album tourné vers la World Music. Avec ce dernier né baptisé M’LANGO qui se traduit LA PORTE, M’TORO CHAMOU espère s’ouvrir toutes les portes possibles de la musique.
Fin Janvier de cette année 2004 sort BWE FORO son quatrième album. Mais de quoi est il fait ? Du haut de ses 11 titres cet album propose Ballade, Reggae, et bien sûr du Mgodro. Mais différent. Du Mgodro comme M’TORO CHAMOU sait en jouer et auquel il y ajoute ses arrangements, ses innovations. Ambiance bon enfant et très dansant. Avec des textes qui restent toujours engagés. Bref c’est du M’TORO tout craché. Rendez-vous à partir de fin Janvier 2004 pour le constater de vous même de votre côté.
Pour ce qui est de sa petite histoire
Dès son enfance M’TORO CHAMOU se passionne de musiques et de chants mahorais. D’où sa fréquentation régulière de la salle de répétition de M’tsapéré AOULAD L’WATANI qui lui donne envie d’être musicien. Sa rencontre avec DEMO a été très rentable pour le M’TORO. DEMO l’initie et le pousse à ses premiers pas qui le conduisent jusqu’à certaines scènes du CMAC.
Voici par exemple quelques dates chères au M’TORO et à ses fans :
De 88 à 91 il fait parti des créateurs du célébrissime groupe de RAP M’TSAPERE POWER. De 91 à 94 il fait la connaissance de MAWANA Slim avec qui il répète quelque temps. Puis ensuite il crée son premier groupe BLACK ROOTS de Pamandzi. Aujourd’hui on se souvient encore de ce groupe et de ses chansons.
En 1995 il part à la Réunion à la recherche de formation professionnelle. Mais M’TORO CHAMOU fait mieux que ça. Sa rencontre avec BACO en 1996 à Paris au moment où se dernier réalisait MACHAKA. Ensemble ils partirent à la Réunion pour une tournée. De son retour de la Réunion en France M’TORO CHAMOU s’installe à Marseille où il commença à travailler sur KAZA NGOMA.
D’ailleurs la première fois que le tube KAZA NGOMA fut entendu à la radio, certains croyaient que c’était un nouvel album de BACO. Mais il faut rendre à M’TORO CHAMOU ce qui appartient à M’TORO CHAMOU.
Marqué comme

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


Continuer la lecture

Prochaine publication

Mikidache


La vignette
Post précédent

Lathéral


La vignette

Mayotte One

On Air

Piste actuelle
TITRE
ARTISTE

Background