Jimmy

Écrit par le 01/05/2017

Vous le connaissez sans doute ou vous avez déjà entendu parlé de lui : le grand maître Jimmy. Originaire de Chiconi village natale aussi de Klan Demba, Ragnao Djoby …, Jimmy a commencé par le théâtre en 1996 avec la troupe Mkoutra théâtrale de Chiconi. En 98 il commence à apprendre le Dzendzé. Si vous vous lui demandez pourquoi le Dzendzé il vous répondra par cette question : « Pourquoi je vais jouer de la guitare alors que j’ai le Dzendzé ? » Il continue en nous expliquant « La musique mahoraise n’est pas connu. Et pour sortir de lot je ne vais pas n’ont plus jouer de la guitare. Je joue du Dzendzé pour me faire remarquer » Et Jimmy prend l’exemple du chanteur ouest-africain Mory Kanté qui a su s’exporter et s’internationaliser grâce à son instrument traditionnel le kora.
Après le Dzendzé « le grand maître Jimmy » s’essaie au Gabussy. Avec ce dernier il commence ses premières compositions. Et fait quelques apparitions dans les pièces de théâtre la troupe Mkoutra théâtrale de Chiconi dont il en fait toujours parti.
A ses débuts Jimmy « joue du Gabussy pour percer le secret de cet instrument ». Mais ce qu’il était loin de se douter s’est qu’il va se passionner à tel point qu’il va délaisser le théâtre pour se tourner vers la musique. En 1999 il monte même son premier groupe. Avec 3 chœurs, une batterie, du mkayamba. Ensemble ils enregistrent leur première maquette. Pour Jimmy cette maquette s’était pour attester que « Jimmy c’était un jeune de Chiconi (et non un vieux) qui fait de la Gabussy ».
En 2001 lors d’un concert à Ambato Plage (M’Tsamgamouji) Jimmy fait la rencontre du Mkombé Lathéral. Séduit par le son de son Gabussy Lathé lui annonce qu’il veut jouer avec lui (Jimmy). Deux années plutard (2003) ils commencèrent l’album Riyéléwa. La suite vous la connaissez. Ce quatrième album de Lathéral et Jimmy est un carton pour le premier. Et pour le second c’est la révélation. On découvre un jeune homme qui manie Gabussy et Dzendzé avec maîtrise. Ceci n’est pas le fruit du hasard puisque qu’il le tient de son oncle Colo Assane un des leaders fondateurs du groupe mythique de Chiconi Ragnao Djoby qui s’est occupé de son apprentissage de l’instrument.
Rencontre et signature chez le Label Mila
En 2004 Jimmy accompagnait Klan Demba lors d’un voulé à la plage de Sohoa. Klan Demba qui a sorti son premier album Sauvage Réo en février 2004 sous le Label Mila. En rencontrant le producteur Maskaty (patron du Label Mila), Jimmy lui demande s’il veut bien le produire.
La réponse sera « non pas tout de suite » de la part de Maskaty. Le producteur avouera plutard qu’il ne pensait pas que Jimmy avec la voix pour tenir tout seul un album. Il le trouvait un peu mou. Mais il changera vite d’avis.
1 an plutad (2005) Jimmy signera sous le Label Mila, après Klan Demba, le feu Boura Mahiya et Lathéral. Le producteur changea d’avis lorsqu’ il a entendu le travail fait sur le quatrième album de Lathéral Riyéléwa. Maskaty propose de mettre les deux noms (Lathéral et Jimmy) sur la pochette de l’album pour lancer aussi Jimmy avant son album solo. Après Riyéléwa Jimmy enregistre par la suite Sarera son album solo.
Sarera
C’est le nom du premier album solo de Jimmy. Un album traditionnel de 9 titres où Jimmy a tout fait presque tout seul (excepté le titre 4 Mgodro composé par Bedja). Sur son disque Jimmy est auteur, compositeur, interprète, Dzendzé, Gabussy, Mkayamba, chœur … bref « le grand maître Jimmy » comme le surnomme Lathéral. Sarera c’est aussi une danse traditionnelle.
Marqué comme

Avis du lecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *


Continuer la lecture

Prochaine publication

Jimmy


La vignette
Post précédent

JOE FILS


La vignette

Mayotte One

On Air

Piste actuelle
TITRE
ARTISTE

Background